Chômage création entreprise

Sommaire

Se faire aider dans sa création d'entreprise lorsque l'on est au chômage.

Il est possible de créer son entreprise lorsqu'on est :

  • salarié ;
  • au chômage : grâce à des prestations ou des aides.

Bon à savoir : depuis le 1er novembre 2019, la démission pour poursuivre un projet professionnel ouvre droit aux allocations chômage à condition d'avoir travaillé au moins 5 ans de manière continue et que le projet de reconversion professionnelle nécessite le suivi d'une formation ou un projet de création ou reprise d'entreprise (décret n° 2019-797 du 26 juillet 2019).

Chômage création entreprise : différentes prestations

Lorsqu'un chômeur a pour projet de créer une entreprise, il doit en informer son conseiller Pôle emploi. Ce dernier organise alors un accompagnement spécifique avec la possibilité d'accéder à de nombreuses prestations.

Chômage et création d'entreprise : les ateliers

Ces ateliers sont organisés sur une durée de 4 heures. Les futurs créateurs ou repreneurs d'entreprise peuvent suivre des ateliers afin de mettre en place leur projet de création tout en bénéficiant des conseils de professionnels.

Selon l'avancement du projet, ils portent sur :

En plus des ateliers, des documents d'information sont mis à la disposition des futurs créateurs ou repreneurs d'entreprise.

Évaluations proposées dans le cadre du chômage et création entreprise

Deux types d'évaluations sont proposées par Pôle emploi : l'EPCE et l'EMT.

Lorsque le projet est avancé, les chômeurs peuvent bénéficier d'une évaluation préalable à la création ou reprise d'entreprise (EPCE) :

  • se fait sous forme d'entretiens individuels sur plusieurs semaines ;
  • le demandeur d'emploi y fait le point sur la faisabilité du projet.

Les chômeurs peuvent également bénéficier d'une évaluation en milieu de travail (EMT) :

  • ils sont accueillis dans une entreprise afin de valider leur projet ;
  • cela leur permet de découvrir les conditions d'exercice d'un métier ;
  • durée maximum : 80 heures ;
  • un contrat est établi entre Pôle emploi, le futur créateur et l'entreprise.

Chômage création entreprise : les aides

Créer une entreprise lorsque l'on est au chômage donne droit à de nombreuses aides :

  • le chômeur inscrit à Pôle emploi continue à bénéficier de l'ARE (aide au retour à l'emploi) pendant toute la phase de projet de création d'entreprise ;
  • ensuite, il peut aussi obtenir le maintien d'une partie de l'ARE ou le versement de la moitié de l'ARE restant sous forme de capital.

Le chômeur peut aussi bénéficier :

  • d'un accompagnement personnalisé pendant les premiers mois d'activité avec le dispositif NACRE ;
  • d'une exonération de charges sociales avec l'ACRE.

Bon à savoir : le compte personnel de formation (CPF) peut être utilisé par des demandeurs d'emploi pour des actions de formation, d'accompagnement et de conseil dispensées aux créateurs ou repreneurs d'entreprises ayant pour objet de réaliser leur projet de création ou de reprise d'entreprise et de pérenniser l'activité de celle-ci (article L. 6323-6 du Code du travail, tel qu'issu de la loi n° 2018-771 du 5 septembre 2018).

À noter : pour faire face à la crise sanitaire et faciliter l'entrée des jeunes sur le marché du travail, une aide financière exceptionnelle est octroyée, depuis le 5 février 2021 et jusqu'au 31 mai 2021, aux jeunes demandeurs d'emploi de moins de 26 ans (décret n° 2020-1788 du 30 décembre 2020). L'aide est octroyée aux jeunes demandeurs d'emploi de moins de 26 ans qui suivent un accompagnement individualisé intensif assuré par Pôle emploi ou par l'Agence pour l'emploi des cadres (APEC) et qui ne perçoivent pas plus de 300 € de revenus mensuels.

Ces pros peuvent vous aider